Je suis Leon, un jeune homme de 23 ans, d’origine latino, grand et musclé. Je travaille comme hôtesse de l’air dans une compagnie aérienne renommée. Je suis hétérosexuel et j’ai un fantasme particulier : faire l’amour dans des lieux insolites. Ma bite est de taille moyenne, légèrement courbée vers le haut et circoncise.

Un jour, après un vol long-courrier, je me retrouve au bureau pour remplir des papiers administratifs. La fatigue se fait sentir, mais une collègue, avec qui j’ai déjà eu des échanges coquins, est également présente. Elle est attirante, avec une poitrine ferme et des fesses rebondies. Elle me lance un regard plein de sous-entendus.

Je décide de saisir cette opportunité pour réaliser l’un de mes fantasmes. Je commence à la séduire, en lui faisant des compliments et en la faisant rire. Elle répond positivement à mes avances et je sens que l’atmosphère devient de plus en plus chaude.

Je l’attire vers moi et je commence à l’embrasser passionnément. Mes mains se promènent sur son corps, la faisant frissonner de plaisir. Elle s’abandonne à moi et je la fais asseoir sur le bureau. Je me mets à genoux devant elle et je commence à lui faire un cunnilingus passionné. Elle gémit de plaisir, en essayant de rester discrète pour ne pas attirer l’attention des collègues qui pourraient passer dans le couloir.

Je glisse ma langue entre ses lèvres humides, explorant chaque recoin de sa chatte chaude et mouillée. Elle se cambre de plaisir et j’entends ses gémissements étouffés alors que je continue à la lécher avec avidité. Je la doigte en même temps, sentant sa chatte se contracter autour de mes doigts.

Je suis excité comme jamais, ma queue est dure comme de la pierre et je suis prêt à la baiser comme une chienne en chaleur. Je me relève et je sors ma bite de mon pantalon. Elle écarte les cuisses et m’invite à la pénétrer.

Je m’approche d’elle et je me glisse en elle, sentant sa chatte chaude et humide m’accueillir. Je commence à la baiser lentement, savourant chaque mouvement. Elle gémit de plus en plus fort, me suppliant de la baiser plus fort.

Je m’exécute et j’accélère le rythme, la baisant comme une salope en chaleur. Elle se cambre sous moi, me suppliant de ne pas m’arrêter. Je continue à la baiser avec force, sentant ma queue glisser dans sa chatte trempée.

Je suis sur le point de jouir et je le lui dis. Elle me supplie de lui gicler dans la chatte et je ne peux pas résister. Je me retire et je me branle furieusement, sentant mon sperme monter en moi.

Je jouis enfin, éjaculant sur sa chatte et son ventre. Elle gémit de plaisir en sentant mon foutre chaud se répandre sur elle. Je me rhabille et je lui fais un clin d’oeil coquin avant de quitter le bureau. Je me sens satisfait d’avoir réalisé mon fantasme dans cet endroit si inattendu.

Mais ce n’est que le début de notre aventure, et je sais que je ne vais pas m’arrêter là. Je suis déterminé à explorer chaque recoin de son corps, à la faire jouir de toutes les façons possibles. Je sais que je vais la baiser encore et encore, jusqu’à ce qu’elle en supplie. Et je suis prêt à tout pour réaliser mes fantasmes les plus fous avec elle.

Mais pour l’instant, je dois retourner au travail. Je sais que notre prochaine escapade ne va pas tarder, et je suis déjà excité à l’idée de la revoir. J’ai hâte de la baiser à nouveau, de la faire crier de plaisir et de lui donner l’orgasme le plus intense de sa vie.

Je sais que je ne pourrai pas résister à l’envie de la revoir, de la toucher et de la sentir. Et je suis sûr qu’elle ressent la même chose. Notre aventure ne fait que commencer, et je suis prêt à tout pour la vivre jusqu’au bout.

A suivre…Les jours passent et mon désir pour cette collègue ne fait que croître. Chaque fois que je la vois, je ne peux m’empêcher de penser à sa chatte chaude et mouillée, à ses seins fermes et à son cul rebondi. Je sais qu’elle ressent la même chose, je le vois dans ses yeux, dans son sourire coquin et dans la façon dont elle se comporte avec moi.

Un jour, alors que je suis en train de préparer un vol, je la croise dans le couloir. Elle me fait un clin d’œil et me dit : « Tu sais Leon, j’ai une surprise pour toi. Rejoins-moi dans la salle de repos après le décollage. » Je sens mon chibre se durcir dans mon pantalon et je lui réponds avec un sourire en coin : « Avec plaisir. »

Le vol est long et mon excitation ne fait qu’augmenter. Je pense à toutes les choses que je vais lui faire, à toutes les positions que je vais la faire prendre. Je suis comme un fou, prêt à la baiser comme une chienne en chaleur.

Enfin, le moment tant attendu arrive. Je rejoins ma collègue dans la salle de repos et je la trouve allongée sur le canapé, vêtue d’une nuisette sexy en dentelle noire. Elle est magnifique, comme une déesse, et je sens mon cœur battre la chamade.

Je m’approche d’elle et je commence à l’embrasser passionnément. Mes mains se promènent sur son corps, caressant ses seins, son cul et sa chatte déjà trempée. Elle gémit de plaisir et m’invite à la pénétrer.

Je me mets à genoux devant elle et je commence à lui lécher la chatte avec avidité. Elle se cambre sous mes coups de langue et je sens sa mouille couler sur mon visage. Je la doigte en même temps, sentant sa chatte se contracter autour de mes doigts.

Je suis de plus en plus excité et je décide de passer aux choses sérieuses. Je sors ma queue de mon pantalon et je la présente à l’entrée de sa chatte. Elle est tellement mouillée que je glisse en elle sans effort. Je commence à la baiser lentement, savourant chaque centimètre de sa chatte chaude et humide.

Je l’encule ensuite, lui faisant sentir ma bite dure dans son cul serré. Elle gémit de plaisir et de douleur tandis que je la pénètre avec force. Je la baise dans différentes positions, la faisant crier de plaisir à chaque fois.

Je suis comme un animal en rut, prêt à tout pour la satisfaire. Je la traite de salope, de chienne et de cochonne, et elle aime ça. Elle me supplie de continuer, de la baiser encore et encore.

Je sens mon orgasme approcher et je décide de finir en beauté. Je la mets à genoux devant moi et je lui demande de me sucer la bite. Elle s’exécute avec plaisir, pompant ma queue comme une chienne en chaleur.

Je jouis enfin, lui giclant mon foutre chaud sur son visage et dans sa bouche. Elle avale tout avec un sourire coquin et je me sens satisfait comme jamais.

Nous nous rhabillons et nous retournons au travail, comme si de rien n’était. Mais je sais que ce n’est que le début de notre aventure. Je sais que je vais la baiser encore et encore, dans des endroits de plus en plus insolites. Je suis prêt à tout pour réaliser mes fantasmes avec elle, et je sais qu’elle est prête à tout pour me satisfaire.

A suivre

Publications similaires