Je m’appelle Fanny, une femme d’origine africaine de 38 ans, et ce soir, je suis prête à réaliser mon fantasme le plus profond. Je me rends dans une boîte de nuit réputée de la ville, vêtue d’une robe moulante qui met en valeur mes courbes harmonieuses. Ma poitrine moyenne, ferme et ronde, attire tous les regards, et mon décolleté plongeant ne fait qu’accentuer ce fait. Je suis psychomotricienne et en couple, mais ce soir, je cherche quelque chose de différent, quelque chose de plus excitant.

Je suis bisexuelle et j’apprécie autant les hommes que les femmes, mais ce soir, c’est un homme que je recherche. Un homme avec un chibre long et épais, légèrement courbé vers le haut. Je veux sentir sa queue dure dans ma bouche, goûter son foutre chaud et salé. Je veux être sa salope, sa chaudasse, juste pour une nuit.

Je me faufile à travers la foule, sentant les yeux sur moi, remplie d’une excitation brûlante. La musique est forte, pulsante, presque hypnotique. Je me sens vivante, libérée, prête à tout. Je repère un homme qui correspond à mes critères. Il est grand, musclé, avec un regard intense qui me fait frissonner. Je décide de le séduire.

Je me rapproche de lui, commençant à danser de manière provocante. Mes mains parcourent mon corps, effleurant mes seins, glissant le long de mes hanches. Je peux sentir son regard sur moi, je peux voir le désir dans ses yeux. Je lui lance un regard coquin, mordillant ma lèvre inférieure. Je peux presque sentir sa queue dure contre ma cuisse.

Je continue à danser, me frottant contre lui, sentant sa chaleur à travers ses vêtements. Je peux sentir mon excitation monter, ma chatte devenant de plus en plus mouillée. Je veux lui donner une pipe mémorable, je veux le faire jouir comme jamais auparavant.

Je parviens à l’attirer dans un coin sombre de la boîte de nuit. Il me pousse contre le mur, ses mains explorant mon corps. Je peux sentir sa queue dure contre ma cuisse, je peux sentir son désir. Je descends lentement à genoux devant lui, regardant vers le haut avec un sourire coquin.

Je déboutonne son pantalon, sortant sa bite longue et épaisse. Je la prends en main, sentant sa chaleur, sa dureté. Je commence à la pomper lentement, regardant son visage alors que je le fais. Je peux voir le plaisir dans ses yeux, je peux sentir sa respiration s’accélérer.

Je commence à sucer sa queue, la prenant profondément dans ma bouche. Je peux goûter son foutre pré-éjaculatoire, salé et légèrement sucré. Je commence à sentir mon excitation monter, ma chatte devenant de plus en plus mouillée. Je veux qu’il me baise, je veux qu’il me prenne comme une salope.

Mais juste au moment où je commence à me perdre dans le plaisir, j’entends un bruit derrière moi. Je me retourne, encore à genoux, et je vois…

À suivre…Je me retourne, encore à genoux, et je vois une femme magnifique, une brune aux courbes généreuses, qui nous regarde avec un sourire coquin. « Je peux jouer aussi ? », demande-t-elle d’une voix suave. Mon cœur s’emballe, je suis surprise mais excitée. « Pourquoi pas ? » réponds-je, un sourire espiègle aux lèvres.

Je me relève, me retrouvant entre eux deux. L’homme derrière moi, sa bite toujours dure pressée contre mon cul. La femme devant moi, ses mains explorant mes seins, pinçant légèrement mes tétons. Je sens une main de l’homme descending le long de mon dos, atteignant mon cul, me caressant doucement. Je suis complètement excitée, ma chatte est trempée.

La femme descend lentement, ses lèvres effleurant mon ventre, descendant jusqu’à ma chatte. Elle commence à me lécher, sa langue explorant chaque recoin de ma fente. Je gémis de plaisir, sentant sa langue chaude et humide sur ma chatte.

L’homme derrière moi commence à me doigter, un doigt d’abord, puis deux. Il me pénètre lentement, ses doigts glissant dans et hors de ma chatte. Je peux sentir mon excitation monter, je suis prête à exploser.

La femme se relève, me regardant avec un sourire coquin. « Tu veux qu’on te baise ? » demande-t-elle. « Oui, je veux être votre salope », réponds-je, une lueur de désir dans les yeux.

L’homme me pousse en avant, me mettant à quatre pattes. Je sens sa bite dure contre mon entrée, prête à me pénétrer. Il enfonce sa queue en moi d’un coup sec, me faisant gémir de plaisir. Il commence à me baiser, ses coups de bite profonds et puissants.

La femme se positionne devant moi, me présentant sa chatte. Je commence à la lécher, ma langue explorant chaque recoin de sa fente. Je peux goûter son excitation, sa mouille sucrée.

L’homme me prend plus fort, ses coups de bite devenant plus rapides. Je peux sentir ma chatte se contracter autour de sa queue, je suis prête à jouir. La femme gémis de plaisir, je sais qu’elle est prête à jouir aussi.

Soudain, je sens la main de l’homme sur mes fesses, un doigt glissant dans mon anus. Il commence à me doigter le cul, lentement d’abord, puis plus vite. Je gémis de plaisir, la douleur et le plaisir se mélangeant.

Je sens mon orgasme monter, je suis prête à exploser. « Je vais jouir », dis-je, haletante. L’homme et la femme continuent de me baiser, me poussant vers mon orgasme.

Je jouis, fort, mon corps secoué de spasmes. Je peux sentir mon jus couler le long de mes cuisses, je peux sentir mon anus se contracter autour du doigt de l’homme.

L’homme se retire de moi, se masturbant rapidement. Je peux voir son foutre jaillir, atterrissant sur mon visage et mes seins. Je le regarde, un sourire satisfait aux lèvres alors qu’il jouit.

La femme jouit aussi, sa mouille coulant le long de mes lèvres. Je la regarde, un sourire coquin aux lèvres. « Merci », dis-je, haletante. « De rien, chaudasse », répond-elle, un sourire espiègle aux lèvres.

Je me rhabille, sentant encore le foutre de l’homme et la mouille de la femme sur moi. Je suis satisfaite, mon fantasme réalisé. Je quitte la boîte de nuit, un sourire aux lèvres. Je suis une salope, mais je suis heureuse.

Je rentre chez moi, sentant encore le plaisir dans mon corps. Je m’endors, un sourire aux lèvres, prête à rêver de ma soirée de cochonne

Publications similaires