Je m’appelle Dounia, une jeune femme arabe de 26 ans, petite et ronde, travaillant comme plombière. Je suis mariée, mais j’assume pleinement ma bisexualité. Ma particularité physique la plus frappante est ma poitrine généreuse, ferme et ronde, avec des mamelons proéminents et des aréoles foncées. J’ai également des fesses rebondies et galbées qui attirent tous les regards. Mon vagin, serré et élastique, est entouré de lèvres internes proéminentes et d’une couleur rose foncé.

Un jour, je suis appelée pour un dépannage chez un client. Dès que j’entre dans la maison, je remarque que le client, un homme marié, hétérosexuel, est immédiatement attiré par ma beauté et ma sensualité. Je sens son regard posé sur moi pendant que je travaille sur la canalisation du balcon. Je peux voir dans ses yeux qu’il fantasme sur moi.

Je décide de séduire cet homme en lui faisant des avances subtiles. Je me penche délibérément pour lui offrir une vue sur mon décolleté, et je passe ma main sur ma cuisse en lui parlant. Je peux voir qu’il est troublé, hésitant, mais l’attraction est trop forte. Il finit par céder à la tentation.

Je m’approche de lui, je peux sentir son désir, son excitation. Je peux voir la bosse dans son pantalon, sa bite qui se durcit. Je pose ma main sur sa cuisse, je la fais glisser lentement vers le haut, jusqu’à atteindre son chibre. Je peux sentir la chaleur à travers son pantalon, je peux voir la forme de sa queue à travers le tissu.

Je lui murmure à l’oreille, « Tu veux que je m’occupe de ça ? » Je peux voir dans ses yeux qu’il veut dire oui, mais il hésite. Je décide de prendre les choses en main. Je me mets à genoux devant lui, je déboutonne son pantalon, je sors sa bite. Elle est de taille moyenne, légèrement courbée vers le haut et non circoncise. Je commence à la sucer, à la pomper. Je peux sentir sa queue se durcir encore plus dans ma bouche.

Je suis experte en fellation. J’utilise ma langue et mes lèvres pour le faire monter jusqu’à l’orgasme. Je peux sentir sa respiration s’accélérer, je peux entendre ses gémissements de plaisir. Je peux sentir sa bite palpiter dans ma bouche, je sais qu’il est sur le point de jouir.

Je continue à le sucer, à le pomper. Je veux qu’il jouisse dans ma bouche, je veux sentir son sperme, son foutre chaud et épais. Je veux être sa salope, sa chaudasse, sa chienne. Je veux qu’il me baise, qu’il me prenne dans toutes les positions.

Je peux sentir qu’il est sur le point de jouir. Je continue à le sucer, à le pomper. Soudain, je sens son sperme chaud et épais dans ma bouche. Je l’avale, je savoure son goût. Je peux voir dans ses yeux qu’il est complètement subjugué.

Il me demande de revenir pour d’autres réparations, ce à quoi je réponds avec un sourire malicieux. Je sais que je vais revenir, je sais qu’il va me baiser à nouveau. Je sais que je vais être sa salope, sa chaude. Mais pour l’instant, je me lève, je me rhabille, et je pars. Je le laisse avec son désir, son excitation, son fantasme. Je le laisse avec l’envie de me baiser à nouveau.

A suivre…Je reviens chez le client quelques jours plus tard, habillée de manière encore plus suggestive. Je sais qu’il m’attend, qu’il a envie de moi. Je peux voir dans ses yeux qu’il est excité, qu’il veut me baiser à nouveau. Je suis prête à lui donner ce qu’il veut, à être sa salope, sa chaudasse, sa chienne.

Je commence à me déshabiller devant lui, lentement, en le regardant dans les yeux. Je peux voir sa bite se durcir à travers son pantalon. Je me touche, je caresse mes seins, je pince mes mamelons. Je fais glisser ma main sur mon ventre, jusqu’à atteindre ma chatte. Je suis déjà mouillée, excitée. Je me doigte devant lui, je lui montre à quel point je suis chaude, à quel point j’ai envie de lui.

Il ne peut plus résister. Il s’approche de moi, il m’embrasse, il me touche. Il me pousse sur le lit, il me déshabille complètement. Il me lèche les seins, il me suce les mamelons. Je peux sentir sa langue chaude et humide sur ma peau, je peux sentir ses mains sur mes cuisses, sur mes fesses. Il me fait me retourner, il me met à genoux. Il me lèche le cul, il me doigte la chatte. Je peux sentir sa langue explorer mon fion, je peux sentir ses doigts en moi, me pénétrant, me faisant mouiller encore plus.

Il me fait m’allonger sur le ventre, il se met sur moi. Je peux sentir sa bite contre mes fesses, je peux sentir son désir, son excitation. Il me pénètre, il me baise. Il commence lentement, puis accélère le rythme. Je peux sentir sa bite en moi, me remplissant, me faisant jouir. Je crie de plaisir, je gémis de bonheur. Je peux sentir sa bite se durcir encore plus en moi, je sais qu’il est sur le point de jouir.

Il se retire, il me fait me mettre en levrette. Il se met derrière moi, il me pénètre à nouveau. Je peux sentir sa bite dans ma chatte, je peux sentir ses couilles contre mes fesses. Il me baise, fort, profondément. Je peux sentir sa bite me remplir, me faire jouir à nouveau. Je crie, je gémis, je jouis. Je peux sentir son sperme chaud et épais en moi, je peux sentir sa bite palpiter.

Il se retire, il me fait me mettre sur le dos. Il se met sur moi, il me pénètre à nouveau. Il me baise, lentement, profondément. Je peux sentir sa bite en moi, je peux sentir ses mains sur mes seins, sur mes cuisses. Il me regarde dans les yeux, il me dit qu’il va jouir. Je peux sentir sa bite se durcir encore plus en moi, je peux sentir son sperme chaud et épais en moi. Il jouit, il crie, il gémis.

Il se retire, il me regarde. Il me dit qu’il veut me baiser à nouveau, qu’il veut me prendre dans toutes les positions. Je lui souris, je lui dis que je suis prête, que je suis sa salope, sa chaudasse, sa chienne. Je sais qu’il va me baiser à nouveau, je sais qu’il va me faire jouir à nouveau. Je suis sa cochonne, sa pute, sa salope. Je suis prête à lui donner ce qu’il veut, à lui faire plaisir, à le faire jouir.

Je me mets à genoux devant lui, je commence à sucer sa bite à nouveau. Je peux sentir sa queue se durcir

Publications similaires