Je suis Charles, un sociologue de renom, âgé de 58 ans, grand et mince, d’origine métisse. Je suis marié depuis des années, mais j’ai toujours été attiré par les jeux de domination et de soumission, ainsi que par le fétichisme des sous-vêtements et des chaussures. Après une longue journée de travail, je suis resté seul dans mon bureau pour finir un rapport. Alors que je suis concentré sur mon travail, ma jeune assistante, vêtue d’une jupe crayon et d’escarpins noirs, entre dans mon bureau. Son allure met parfaitement en valeur ses courbes, et je ne peux m’empêcher de ressentir une excitation grandissante en la regardant.

Je décide de la séduire en utilisant mon charme naturel et mon autorité de sociologue respecté. « Approche-toi, je veux voir les résultats de ton travail », lui dis-je d’un ton ferme mais séduisant. Alors qu’elle se penche sur mon bureau, je pose ma main sur sa cuisse, remontant lentement vers sa culotte en dentelle. Elle ne résiste pas à mes avances et se laisse faire, gémissant de plaisir lorsque je commence à lui lécher le sexe à travers sa culotte.

Je sens la chaleur de son corps à travers le tissu, et je peux déjà sentir sa mouille à travers sa culotte. Je continue à la lécher avec passion, enlevant sa culotte pour avoir un accès complet à son intimité. Je suis excité par la vue de sa chatte rasée, et je me mets à la lécher et à la sucer avec encore plus de ferveur. Elle gémit de plaisir, ses gémissements résonnant dans mon bureau.

Je suis totalement dominé par mes pulsions, et je me mets à utiliser ma langue et mes doigts pour la faire jouir. Je la doigte avec habileté, sentant sa chatte se contracter autour de mes doigts. Elle crie de plaisir alors que je la fais jouir à plusieurs reprises, et je prends un malin plaisir à la dominer et à la soumettre à mes désirs.

Je suis complètement excité à ce stade, et je ne peux plus résister à l’envie de la prendre sur mon bureau. Je la retourne et je la pénètre sauvagement, prenant mon pied en la dominant complètement. Je sens sa chatte chaude et mouillée autour de ma bite, et je commence à la baiser avec force. Elle crie de plaisir, ses cris me poussant à la baiser encore plus fort.

Je la prends en levrette, me délectant de la vue de son cul ferme et rebondi. Je l’encule avec force, sentant son anus se contracter autour de ma bite. Elle gémit et crie de plaisir, et je peux sentir mon orgasme approcher. Je continue à la baiser avec force, sentant la sueur perler sur mon front.

Mais juste au moment où je suis sur le point de jouir, je décide de m’arrêter. Je veux prolonger ce moment de plaisir, et je veux qu’elle en redemande. Je la regarde se rhabiller, savourant le souvenir de ce moment intense, et je sais que je ne pourrai plus jamais la regarder de la même façon. Je suis Charles, un sociologue respecté, mais aussi un dominateur qui sait ce qu’il veut et comment l’obtenir. Et je sais que ce n’est que le début de notre relation.

A suivre…Je me rassois à mon bureau, le cœur battant encore de l’expérience intense que je viens de vivre. Ma jeune assistante, dont le nom est Clara, se rhabille lentement, ses yeux toujours fixés sur moi. Je peux voir la lueur de désir dans ses yeux, et je sais qu’elle en veut plus. Je suis Charles, un sociologue respecté, mais aussi un dominateur qui sait ce qu’il veut et comment l’obtenir.

« Approche-toi, Clara », lui dis-je d’un ton ferme. Elle s’approche de moi, ses talons claquant sur le sol. Je pose ma main sur sa joue, la caressant doucement avant de l’attirer vers moi pour l’embrasser passionnément. Je peux sentir son désir, sa soif de soumission. Je suis son maître, et elle est ma salope.

Je la pousse doucement sur mes genoux, lui ordonnant de me sucer. Elle obéit, prenant ma queue dans sa bouche chaude et humide. Elle me pompe avec habileté, utilisant sa langue pour lécher mon gland et mes couilles. Je gémis de plaisir, sentant mon chibre durcir encore plus dans sa bouche.

Je la fais se lever et je la pousse sur mon bureau, la forçant à se mettre à quatre pattes. Je me place derrière elle, admirant la vue de son cul rond et ferme. Je lui donne une claque sur les fesses, la faisant gémir de plaisir. Je frotte ma queue contre sa chatte mouillée, sentant sa chaleur contre mon chibre.

Je la pénètre d’un coup sec, la faisant crier de plaisir. Je commence à la baiser sauvagement, sentant sa chatte chaude et mouillée autour de ma queue. Je la domine complètement, la faisant gémir et crier de plaisir. Je peux sentir mon orgasme approcher, mais je ne veux pas encore jouir. Je veux prolonger ce moment de plaisir.

Je la retourne, la forçant à s’allonger sur le dos. Je la soulève légèrement, plaçant ses jambes sur mes épaules. Je la pénètre à nouveau, sentant ma queue s’enfoncer profondément dans sa chatte. Je commence à la baiser avec force, sentant sa chatte se contracter autour de ma queue. Elle gémit de plaisir, ses gémissements me poussant à la baiser encore plus fort.

Je décide de changer de position, la forçant à se mettre à genoux sur le sol. Je me place derrière elle, admirant la vue de son cul rebondi. Je frotte ma queue contre son anus, sentant sa rondelle se contracter. Je la lubrifie avec ma salive, puis je commence à la doigter doucement. Elle gémit de plaisir, se détendant progressivement.

Je la pénètre lentement, sentant son anus se contracter autour de ma queue. Je commence à l’enculer avec douceur, sentant sa chaleur autour de mon chibre. Elle gémit de plaisir, se détendant de plus en plus. Je commence à l’enculer avec plus de force, sentant mon orgasme approcher. Je la domine complètement, la faisant gémir et crier de plaisir.

Je me retire d’elle, la retournant pour la forcer à me sucer à nouveau. Elle obéit, prenant ma queue dans sa bouche chaude et humide. Je peux sentir mon orgasme approcher, et je sais que je ne pourrai plus résister longtemps. Je lui donne une dernière claque sur les fesses, la faisant gémir de plaisir.

Je me retire d’elle, me masturbant devant son visage. Je jouis, sentant mon sperme chaud et épais gicler sur son visage. Elle gémit de plaisir, sentant mon foutre chaud sur sa peau. Je me rhabille, la regardant se rhabiller à son tour. Je sais que ce n’est que le début de notre relation, et je suis impatient de la dominer à nouveau.

Je suis Charles, un sociologue respecté, mais aussi un dominateur qui sait ce qu’il veut et comment l’obtenir. Et je sais que Clara, ma jeune assistante et ma salope, est prête à se soumettre à moi à tout moment. A suivre

Publications similaires